dans

Une enseignante nigériane se réjouit de la mort de la reine Elisabeth II, Jeff Bezos se fâche !

Le décès de la reine Elizabeth ne suscite pas la même réaction chez tout le monde. Alors que les Britanniques priaient pour son rétablissement, Uju Anya professeur au département de langues modernes à l’Université Carnegie Mellon souhaitait à la monarque une mort « atroce ».

Cette publication de l’enseignante n’a pas manqué de susciter des réactions au sein des personnalités publiques.

« J’ai entendu dire que le monarque en chef d’un empire génocidaire voleur-violeur est enfin en train de mourir. Que sa douleur soit atroce. » a-elle tweeter, un tweet qui a été par la suite supprimé par Tweeter.

C’est le cas du richissime homme d’affaires et patron d’Amazon qui a profité du réseau social de l’oiseau bleu pour condamner les propos de la femme.

« C’est quelqu’un qui travaille soi-disant pour rendre le monde meilleur ? Je ne pense pas. », a publié Jeff Bezos par rapport aux propos de Uju Anya.

L’Université Carnegie Mellon ne s’est pas reconnue dans les déclarations de l’enseignante, elle fait tout de même savoir qu’elle respecte la liberté de pensée et d’expression de chacun de ses membres dans un contexte où des voix s’élèvent de plus en plus pour réclamer que des mesures disciplinaires soient prises contre le professeur.

De son côté, la femme ne semble pas être inquiétée par les nombreuses réactions qui ont suivi sa publication. « Si quelqu’un s’attend à ce que j’exprime autre chose que du dédain pour le monarque qui a supervisé un gouvernement qui a parrainé le génocide qui a massacré et déplacé la moitié de ma famille et dont les victimes tentent encore de surmonter les conséquences, vous pouvez continuer à souhaiter une étoile », a notamment publié Uju Anya sur le réseau social de l’oiseau bleu en guise de réponse aux diverses réactions.

Qu'est-ce que vous pensez ?

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

      Port-Bouët, un policier arnaque une banque avec un faux certificat de décès en « tuant » sa belle-mère et amasse 10 millions de FCFA.

      Les États-Unis recherches ce jeune Nigérian pour avoir escroqué 30 millions de dollars à New York !