dans

L’Inde demande à récupérer un diamant de la couronne britannique

Alors qu’une grande partie du monde occidental pleure la mort de la reine Elizabeth II, certaines des anciennes colonies remettent en question l’héritage de la monarchie.

La pierre précieuse de Kohinoor (également orthographiée Koh-i-Noor) est l’une des plus grandes.

Le diamant de plus de 105 carats estimé à 400 millions de dollars (environ 393 millions d’euros) a été monté sur la couronne royale britannique en 1937 pour la reine Elizabeth Bowes-Lyon, épouse du roi George VI, et est aujourd’hui exposé avec les joyaux de la Couronne britannique à la tour de Londres.

Mais son passé trouble attise les tensions quant au réel propriétaire du diamant, et chaque succession royale amène le sujet sur la table en Inde.

En Inde, des parlementaires ont souligné la légitimité du retour du Koh-i-Noor, un diamant de 109 carats dont la valeur est estimée à plus de 400 millions de dollars.

Le Koh inNoor passé entre les mains des Rajputs, des princes moghols, puis des guerriers iraniens, afghans et des maharajas du Punjab, le diamant aurait ensuite été volé par Londres. Aujourd’hui, le Kohinoor, partagé par des dizaines de milliers d’Indiens, demande le retour de la pierre précieuse sur ses terres, comme un héritage des temps anciens.

L’Afrique du Sud également estime être en droit de demander le retour du diamant Grande Étoile d’Afrique.

Qu'est-ce que vous pensez ?

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

      Les États-Unis recherches ce jeune Nigérian pour avoir escroqué 30 millions de dollars à New York !

      Une maison de retraite engage des strip-teaseuses pour ses pensionnaires