Contact information

Angré 8ème Tranche, Pharmacie les ARUMS,
Immeuble TURAMAN,
2ème étage.

Alexandre Song s’est confié au basketteur Pascal Siakam lors d’un live sur les réseaux sociaux. L’ancien joueur du FC Sion s’est notamment exprimé sur son rapport à l’argent.

Après que le champion NBA 2019 ait réitéré son souhait d’arborer la tunique vert-rouge-jaune, son compatriote a quant à lui fait part de sa propre expérience de la vie pour conscientiser ces jeunes sportifs qui bien qu’ayant des salaires à plusieurs chiffres, vivent trop souvent au-dessus de leurs moyens.

Licencié en mars dernier par le FC Sion de Christian Constantin pour avoir refusé le chômage partiel durant la pandémie de coronavirus, Alexandre Song (32 ans) est toujours sans emploi, L’ancien joueur d’Arsenal et du FC Barcelone a donc du temps à tuer. L’international camerounais (49 sélections) en a ainsi profité pour réaliser un live sur Instagram avec son compatriote Pascal Siakam, joueur des Toronto Raptors en NBA. Durant cet entretien, le natif de Douala est notamment longuement revenu sur son rapport à l’argent. L’ancien milieu de terrain valaisan est d’abord revenu sur son arrivée chez les Gunners en 2005, en provenance de Bastia

Alexandre Song « Quand je suis arrivé à Arsenal à 17 ans, j’ai signé mon premier contrat pro et je touchais 15 000 euros, j’étais tellement euphorique. Tu imagines, un jeune adolescent qui passe de 4 000 à 15 000 euros.. Et donc je voulais faire comme les grands joueurs d’Arsenal. Un jour, je suis arrivé à l’entraînement et j’ai vu le King Thierry Henry arriver avec une magnifique voiture, mais putain, la voiture était un bijou, un Lincoln Navigator et donc je me suis dit qu’il me fallait la même voiture coûte que coûte. Et vous savez, quand t’es footballeur, t’as juste à signer des papiers et on te donne la voiture puis on fait des prélèvements sur ton salaire. Mais je vous jure qu’au bout de deux mois, j’ai fait retourner la voiture car c’était une voiture américaine qui consommait beaucoup d’essence, j’avais plus rien dans mon frigo, tout mon argent allait dans le carburant et je leur ai dit donnez-moi une Toyota, votre machin est trop pour moi”. Quand je suis arrivé à l’entraînement, Titi m’a alors demandé : mais fiston où est ta voiture ? Je lui ai dit : grand cette voiture-là n’est pas à mon niveau »

Un modèle de Lincoln Navigator de l’époque : la Ultimate L 2007
Song avait 18 ans quand il s’est offert le bolide

Retrouvez la vidéo de l’entretien ci-dessous

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments