Contact information

Angré 8ème Tranche, Pharmacie les ARUMS,
Immeuble TURAMAN,
2ème étage.

Faute de moyens, Rhea Bullos, une petite Philippine de 11 ans, a participé à une compétition inter-scolaire avec une paire de Nike maison, faite à partir de bandages sur laquelle elle a dessiné le logo de la marque. Cela ne l’a pas empêché de repartir avec trois médailles d’or.

C’est la belle histoire du jour. Du 7 au 12 décembre, Rhea Bullos a participé à une compétition qui opposait les élèves de huit écoles de sport des Philippines. Sur la piste, cette jeune athlète de 11 ans n’est pas passée inaperçue. Alors que ses concurrents portaient des chaussures de sport, Rhea Bullos chaussait des fausses Nike. Il s’agissait en réalité de bandages sur lesquels elle avait dessiné au feutre la célèbre virgule de la marque américaine.

Vague de solidarité

Ces chaussures de fortune n’ont pas empêché l’écolière de briller et de s’illustrer. En effet, elle est repartie de la compétition avec trois médailles d’or : pour le 400 m, le 800 m et le 1.500 m. Publiées sur les réseaux sociaux, les photos de la fillette avec ses fausses Nike ont ému de nombreux internautes. Les clichés ont même déclenché une véritable vague de solidarité.

Bonne nouvelle

Rapidement, des internautes se sont proposés pour aider la jeune fille afin qu’elle puisse poursuivre sa passion pour l’athlétisme avec des baskets dignes de ce nom aux pieds. C’est désormais chose faite puisqu’elle a été invitée à choisir une paire de chaussures, des chaussettes et un sac de sport dans un magasin près de chez elle. Des personnes du monde entier ont également fait des dons qui ont déjà permis de contribuer à l’achat d’équipements pour son équipe.

Espérons que ces nouvelles chaussures permettront à Rhea Bullos de décrocher de nombreuses autres médailles.

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments